Les assureurs ont tendance à facturer plus cher les propriétaires d'appartements meublés que les propriétaires de logements vides.

Assurance appartement meublé : comment payer le bon prix ?

Une idée commune consiste à penser que les assureurs ont tendance à facturer plus cher les propriétaires d’appartements meublés que les propriétaires de logements vides. Voyons si c’est vrai.

Les propriétaires d’appartements meublés paient-ils plus cher en assurance ?

Selon une étude réalisée par l’un des plus importants courtier en assurances en France, les propriétaires d’appartements meublés paient en moyenne 8% de plus que les propriétaires de logements vides pour leur assurance habitation. Cette différence de prix s’explique notamment par le fait que les appartements meublés sont considérés comme plus risqués que les logements vides, car ils sont plus susceptibles d’être cambriolés ou d’être victimes de dommages causés par les occupants.

Pour réduire le coût de leur assurance habitation, les propriétaires d’appartements meublés peuvent toutefois mettre en place certaines mesures de prévention, comme l’installation d’un système de surveillance ou de détection d’intrusion. Ils peuvent également souscrire une assurance habitation avec une franchise plus élevée, ce qui leur permettra de bénéficier d’une prime moins élevée.

Un appartement meublé contient plus d'objets de valeur qu'un logement vide

Pourquoi les assureurs facturent-ils plus cher les propriétaires d’appartements meublés ?

Les propriétaires d’appartements meublés sont souvent confrontés à des primes d’assurance plus élevées que les propriétaires de logements vides. Il y a plusieurs raisons à cela. Tout d’abord, les appartements meublés sont généralement plus petits que les maisons, ce qui signifie qu’ils ont une plus grande surface exposée aux dommages. En outre, les appartements meublés ont souvent des équipements plus coûteux, tels que des télévisions et des ordinateurs, qui sont plus susceptibles d’être endommagés par un incendie ou un cambriolage. Enfin, les appartements meublés sont généralement situés dans des immeubles plus anciens, ce qui peut rendre plus difficile et coûteux de les assurer.

  Qu'est-ce qu'un jeton non fongible ou NFT ?

Les logements vides sont-ils moins chers à assurer ?

Les logements vides sont en effet moins chers à assurer que les appartements meublés. Les raisons de cette différence de prix sont multiples. Tout d’abord, les logements vides sont moins susceptibles d’être endommagés par les incendies (pas d’équipement électroménager ou électrique, et même en cas d’incendie aucun équipement coûteux ne serait à rembourser par l’assurance en plus du logement lui-même (informatique, hi-fi, bijoux, etc.). En effet, les meubles et les objets peuvent facilement prendre feu, ce qui n’est pas le cas des murs et des sols nus. De plus, les logements vides sont moins sujets aux cambriolages. Les voleurs ont en effet tendance à préférer les appartements meublés, car ils peuvent y trouver des objets de valeur facilement revendables. Enfin, les logements vides sont moins coûteux face aux dommages causés par les inondations et les intempéries, puisqu’il n’y a aucun meuble ou équipement électronique susceptible d’être endommagé.

Quels sont les risques d’assurer un appartement meublé ?

En général, les propriétaires d’appartements meublés sont considérés comme plus à risque que les propriétaires de logements vides par les assureurs. Les raisons de cette surcharge sont nombreuses. Les appartements meublés sont plus susceptibles d’être cambriolés, car ils ont généralement moins de systèmes de sécurité que les maisons. De plus, les appartements meublés sont souvent la cible de vandales et de vandalisme. Les propriétaires d’appartements meublés doivent donc être particulièrement vigilantes quant à la sécurité de leur bien.

Les assureurs prennent également en compte le fait que les appartements meublés sont souvent occupés par des personnes qui ne les ont pas achetés. Ces locataires sont considérés comme plus à risque que les propriétaires, car ils ont généralement moins à perdre en cas de dommages. De plus, les locataires sont souvent moins scrupuleux que les propriétaires en ce qui concerne la maintenance et la sécurité de l’appartement.

  Comment se séparer avec une maison ou un appartement en commun ?

Enfin, les appartements meublés sont souvent situés dans des immeubles plus anciens et moins bien entretenus que les maisons. Ces immeubles sont donc plus susceptibles de subir des dommages en cas de tempête ou d’incendie.

Pour toutes ces raisons, les propriétaires d’appartements meublés doivent s’attendre à payer des primes d’assurance plus élevées que les propriétaires de logements vides. Il est donc important de comparer les offres d’assurance avant de s’engager.

Les logements meublés peuvent être la cible de cambriolages

Comment choisir son assurance en fonction de son logement ?

Les propriétaires de logements meublés sont souvent confrontés à des difficultés pour trouver une assurance adéquate et à un surcoût lorsqu’ils en trouvent une. En effet, les assureurs ont tendance à facturer plus cher les propriétaires d’appartements meublés que les propriétaires de logements vides. Cela s’explique par le fait que les logements meublés présentent un risque plus élevé d’incendie et de cambriolage.

Il est donc important de bien choisir son assurance en fonction de son logement. Pour les propriétaires de logements meublés, il est recommandé de souscrire une assurance incendie et cambriolage. Il est également important de vérifier que les garanties sont adaptées à la valeur des biens meubles.

Il est important de savoir que les propriétaires d’appartements meublés paieront souvent plus cher pour leur assurance que les propriétaires de logements vides. Cela est dû au fait que les appartements meublés sont considérés comme plus à risque, car ils contiennent des biens de valeur qui peuvent être endommagés ou volés. Les propriétaires de logements vides doivent également être conscients du fait que le coût de l’assurance peut être plus élevé s’ils habitent dans une zone à risque.

  Comment choisir les rayonnages pour un entrepôt ?
Erika

Erika

J'apporte mon expertise pour aider la communauté de Lights & Letters dans mes domaines de prédilection : banque, assurance, crédit, immobilier, et veille juridique.

Voir tous les articles de Erika →